Le paradis des manchots

L’hiver est bien là. Nous avons eut le plaisir de bénéficier des premières neiges début décembre, et pour la première fois de sa vie Nono a vécu son rêve : voir de la neige à Noël.
Continuer la lecture de Le paradis des manchots

Ce qui nous manque un peu, beaucoup…

La fin de l’année approchant, on pense à la famille qui est loin, qui nous manque… Et avec ça viennent d’autres pensées, d’autres manques.

Ah qu’est ce que je ne donnerai pas pour Continuer la lecture de Ce qui nous manque un peu, beaucoup…

Nous ne sommes pas (encore) morts gelés

Non non non, nous ne sommes pas encore morts. Il est vrai nos articles se font plus rares ces temps-ci mais c’est aussi parce que les voyages sont finis et la petite vie prend son cours mais pas encore de routine.

Si Nono avait trouvé un emploi sans souci, Nono à fini par en trouver un, et à deux pas du logis. Nono travail depuis la mi-septembre chez Sears. Mais qu’est-ce que c’est ça Sears ? Sears est ce que l’on appelle en Amérique un « department store ». En gros c’est ce qu’on peut trouver en France avec Le Printemps ou les Galleries La Fayette. A la différence est Sears est plus orienté grand public, avec moins de marques « haut de gamme ».

sears-logo

Nono y a trouvé un poste comme préposé à la commercialisation. Mais qu’est-ce que c’est ça, préposé à la commercialisation ? En gros c’est la mise en rayon. Récupérer la marchandise déchargée et la placer en magasin. Organiser tout ça, gérer le placement en stock et aussi s’occuper des affichages des diverses promotions.

Car des promotions il y en a ici ! Si en France les périodes de soldes sont réglementées, au Canada et on le suppose aux USA aussi, il n’en est rien. Les 40-50-60% voir plus sont monnaie courante. Et si on ajoute à ça l’escompte employé dont dispose Nono, les tentations d’achats sont grandes.

C’est ainsi que les Nonos ont pu continuer à équiper leur appartement. Un aspirateur par-ci, un batteur électrique par-là, le tout en étoffant leur garde-robe. Car souvenez-vous, ils ne sont arrivés au pays qu’avec deux valises chacun.

Étoffer leur garde robe pour le plaisir, mais aussi par nécessité. Car comme on dit ici « l’hiver s’en vient ». Pour le moment les Nonos n’ont vécu qu’un court épisode neigeux de trois jours. Même si cette première neige dépassait déjà ce que les Nonos pouvaient avoir chez eux en Bretagne, leurs collègues les ont prévenus que ce n’était rien en comparaison de ce qui viendrait par la suite.

Cette première neige a fini par fondre complètement et les températures oscillent depuis entre -2 et 5°c, ce qui est tout à fait supportable. Désormais équipés de la tête aux pieds, les Nonos sont impatients de voir la suite !

"L'hiver s'en vient"
« L’hiver s’en vient »

GO HABS GO !

Pour bien s’intégrer dans un nouveau pays, quoi de mieux que de s’imprégner de la culture de celui-ci. Et s’il est une chose bien ancrée dans la culture canadienne, c’est bien le hockey !

Lors de nos deux semaines de voyage en 2014, nous avions vu fleurir des centaines de drapeaux, chandails et autres casquettes dans les rue. Tous portaient le même symbole, un C blanc et rouge dans lequel se trouve un H blanc. Le tout sur un fond tricolore (CHC pour Continuer la lecture de GO HABS GO !

Québec et les chutes Montmorency

Deuxième et dernière fin de semaine avec les parents de Nono. Nous allons tous les quatre vers Québec pour une visite rapide. Le début de route est difficile car sur Décarie en direction de la rive Sud, un accident se produit quelques minutes avant Continuer la lecture de Québec et les chutes Montmorency

Visites dans Montréal

Lors de leur grosse semaine de présence auprès de Nono et Nono, les parents de Nono sont allés se promener un peu dans Montréal. Ils nous font ainsi profiter de quelques clichés pris dans cette ville qui commence à se recouvrir des couleurs de l’automne…

 

Gatineau, Ottawa, et le Parc Oméga

Les parents de Nono sont arrivés jeudi soir, amenant avec eux celle qui était éloignée des Nonos depuis trop longtemps déjà. Heureusement, les parents de Nono ne sont pas venus ici avec cet unique objectif (car sinon ils seraient déjà repartis), et vont donc Continuer la lecture de Gatineau, Ottawa, et le Parc Oméga

Elle arrive !

Le passeport de Madame

Les parents de Nono arrivent très bientôt. Mais ils ne viennent pas seul ! Dans leurs bagages… Ou plutôt Continuer la lecture de Elle arrive !

Prenez un ticket

La lecture de l’article précédent vous l’aura appris : la chambre d’amis est prête !

Les réservations sont donc ouvertes, prenez un ticket et faite la queue… Non, attendez en ligne plutôt. Si vous dites au Québec que vous faites la queue les gens vous regarderont bizarrement.

En tenant compte du nombre de « On viendra vous voir au Canada ! » que l’on a entendu lors de notre mariage, nous attendons pas moins de 80 visiteurs… Donc organisez-vous bien et mettez-vous d’accord sur les dates !

Planifier votre visite

Sachez tout de même qu’une bonne partie du mois de Février est déjà réservée par « Le Merveilleux Filleul » de Nono (et accessoirement ses parents).

Le paiement d’une taxe sur l’hébergement vous sera tout de même demandé. Ne vous inquiétez pas, il ne vous en coûtera qu’une boîte de Pâté Hénaff pour Nono et un paquet (ou deux) de Choco BN pour Nono. 🙂

Quand tu fais (re)fondre ta kreditkort

Les parents de Nono viennent nous rendre visite très prochainement ! Comme nous n’allions pas les laisser dormir par terre (bien que l’idée nous ai traversé l’esprit), nous avons fait une deuxième virée au temple suédois de l’ameublement.

La chambre d’amis que nous avions laissé vide jusque-là, à l’exception d’une table à repasser, se voit maintenant pourvue d’un lit. Mais là, un détail nous interpelle : il ne serait pas ridiculement petit, ce lit ?

Nous avons acheté pour cette chambre un lit Queen (152cm x 203cm) déjà plus grand que la norme Française de 137cm sur 190cm. Mais comme nous dormons depuis presque trois mois maintenant dans un lit King (193cm x 203cm) , ce lit nous paraît tout rikiki. Si bien qu’aujourd’hui nous nous demandons : « Mais comment font les Français ? ».

Cette visite chez Ikéa a aussi été l’occasion de continuer de meubler le reste de l’appartement. Un bureau et son fauteuil dans le salon, des tabourets pour le comptoir de la cuisine, une lampe pour la déco (et aussi un peu pour la lumière), un peu de linge de toilette et un rideau de douche pour la baignoire jusque là inutilisée.

Mais le plus important pour Nono à été l’achat de stores ! L’appartement n’étant pas pourvu de volets ou rideaux, le soleil pointe son nez sur celui de Nono tous les matins peu avant six heures ! Et six heures, c’est tôt ! Nono estime qu’on dort bien mieux dans l’obscurité totale.

Nono de son côté n’est pas dérangé, il n’aime pas dormir dans le noir et préfère se faire réveiller par le soleil. Nono soupçonne Nono de cacher ainsi sa peur du noir…

Les Nonos essaieront de trouver un compromis entre soleil et stores.

camionette

Ces achats, en plus de la location du fourgon pour le transport, ont permis au compte en banque de maigrir une fois de plus. C’est dans ces moments là que l’on apprécie le système de salaire Canadien : être payé aux deux semaines.

Quand vient l’heure de la récréation

Que faire comme activité quand on arrive dans un pays étranger et que l’on ne connaît personne ?  Et pourquoi pas reprendre une activité que l’on avait en France ? JOUER !

Non non non, pas aux jeux vidéo, vous vous trompez de Nono. Je parle là d’un autre type de jeu plus classique, le jeu de plateau ou jeu de société. Ah bon ? Nono jouait aux jeux de société ? Mais bien sûr ! A quoi croyez-vous Continuer la lecture de Quand vient l’heure de la récréation

Bienvenue à Nuknuk

Nous avons depuis ce lundi un nouveau locataire. Je vous rassure tout de suite, nous n’en sommes pas encore arrivés à devoir sous-louer la deuxième chambre de notre appartement. Ce locataire n’aura d’ailleurs pas besoin de chambre puisqu’il passera sa vie sagement posé sur un meuble. En effet le locataire en question ne sera pour les mauvaises langues rien d’autre qu’un bibelot, un simple objet. Mais pourquoi en parlons-nous comme s’il s’agissait d’une personne ? Tout simplement parce qu’il s’agit d’un

Continuer la lecture de Bienvenue à Nuknuk

C’est la rentrée !

Un peut partout dans le monde, le mois de septembre est synonyme de rentrée des classes. Ici à Montréal, c’est fin Août que les enfants commencent à reprendre les mythiques bus jaunes.

Plusieurs choses sont amusantes autour de la rentrée : d’abord, les Continuer la lecture de C’est la rentrée !

On s’est fait voler…

4575707721_98dc3f37cc

Pardonnez-nous, mais ce billet ne sera pas accompagné de photos ou de vidéos que nous avons faites (enfin si, une seule). La lecture de celui-ci vous permettra sans doute de comprendre pourquoi.

Même si nous tentons de faire bonne figure, nous restons un peu des touristes à Montréal. Lorsque nous allons visiter telle ou telle place, nous le faisons souvent entourés des nombreux visiteurs éphémères de la ville, et nous nous retrouvons donc dans des lieux où sévissent les pires Continuer la lecture de On s’est fait voler…

Le Château Ramezay

Situé au coeur de Montréal, le mal-nommé Château Ramezay est en fait une grande demeure de pierres de taille disposant d’une tour ronde, laquelle confère à la bâtisse son esprit « chateau ».

Pour la saison estivale, des animations sont proposées. Nous sommes allé voir, vers 16h, la démonstration militaire. Un groupe de 4 soldats, un tambour, et un officier, réalisent deux tirs pour la plus grande joie des visiteurs et badauds de passage.

Et nous avons fait, pour l’occasion, une petite vidéo qui plaira sans aucun doutes à l’un de nos lecteurs, passionné de ce genre de choses, lequel se reconnaitra.

Justin ne se défile pas à Montréal

Comme promis nous sommes allé voir le défilé de Fierté Montréal, ou nous avons pu voir Justin Trudeau. Le résumé dans la vidéo ci-dessous.

 

Le déjeuner du dimanche

Maintenant que nous sommes Nord-Américains, il est essentiel pour notre intégration que nous adoptions des pratiques du pays. Finis croissants, pains au chocolat, et baguette au beurre salé.

Le dimanche matin doit désormais accueillir un rituel répandu ici : le petit déjeuner au restaurant. En fait ici, on parle de déjeuner pour le matin, diner pour le midi, et souper le soir. Ainsi, on parlera du « Déjeuner » pour le dimanche matin.

Une chose est certaine, l’un des crédo des restos ici, c’est d’en avoir pour son argent. Il est impossible que l’on reparte affamé. Dans nos assiettes ce dimanche, l’assiette « Good Morning » avec :

  • une première tranche de brioche à la canelle, avec un oeuf au choix (ici il est « retourné » c’est à dire cuit au plat puis retourné)
  • une seconde tranche de brioche recouverte de fruits frais et variés
  • pas loin de 300 ou 400g de pommes de terres
  • 3 tranches de bacon grillé
  • 2 tranches épaisses de pain de mie brun, grillées, et beurrées

Et l’assiette « Déjeuner Gourmand » avec :

  • deux énormes pancakes
  • deux oeufs au choix (ici brouillé)
  • deux saucisses fumées
  • la même quantité de pommes de terres, ici recouvertes de chedar (c’est en supplément pour nono gourmand)
  • trois tranches de bacon
  • une tranche de jambon grillé
  • deux tranches épaisses de pain de mie blanc, grillées et beurrées

Du café américain pour accompagner tout ça, à volonté, que nous avons complété par du jus d’orange frais.

Inutile de vous dire que nous n’avons rien mangé à midi…

Au premier jour…

8h45, premier jour. Arrivée dans le hall de l’immeuble, pas de fauteuil, nulle part ou s’installer. Le hall est grand. Dans un coin à son bureau, l’agent d’accueil s’ennuie déjà, et il sait qu’il n’aura que peu à faire aujourd’hui.

J’ai chaud – comme toujours au delà de 15 degrés. Ma chemise en témoigne un peu. Cependant, cela ne peut pas être pire que lors de Continuer la lecture de Au premier jour…

« Be yourself, no matter what they say »…

Demain Lundi, s’ouvre la Fierté de Montréal, 7 jours de manifestations, débats, spectacles et évènements autour des questions Lesbiennes, Gays, Bis, Transexuelles. Il s’agit d’une institution ici, nous sommes au-delà d’une manifestation d’un mois de juin.

Le Canada est pourtant un pays ouvert et tolérant à la diversité, sous toutes ses formes. On pourrait croire que Continuer la lecture de « Be yourself, no matter what they say »…