Quand Nono a un nouveau travail

Nono avait trouvé un travail chez Sears Canada en Septembre 2016. Cependant, Sears a été victime de la transformation du marché de la vente de détail largement concurrencé par les ventes par internet, mais a également fait de probables erreurs stratégiques qui l’ont amené à fermer tous ses magasins au Canada en Janvier 2018.

Depuis Janvier 2018, Nono est donc… Continuer la lecture de Quand Nono a un nouveau travail

Le métro tire sa révérence

Le métro de Montréal comporte aujourd’hui 4 lignes qui permettent de parcourir la ville assez facilement. Comparativement au métro parisien ou rennais, le prix du ticket de métro peut paraître élevé : 3,25 $ soit plus de 2€. Cependant, des forfaits mensuels existent, et il faut relativiser ce coût par rapport au niveau de vie général.

Inauguré en 1966, le métro de Montréal a fêté ses 50 ans en 2016. Il s’agit d’un métro plutôt jeune qui dispose de plusieurs particularités dont certaines sont amusantes :  Continuer la lecture de Le métro tire sa révérence

Les deux Nonos font face à l’invasion Extra-terrestre

Samedi 16 Juin, Nono et Nono ont participé à la cinquième édition de Megagame Montréal, un évènement ludique d’une journée complète. Il s’agit d’un jeu « de rôles » par équipes dont la structure de base est identique entre les différentes parties, mais pas le scénario.

La trame de base est la suivante : chaque équipe de 5 joueurs représente un pays. Les gouvernements savent que les extra-terrestres existent et sont présents sur terre, mais aucun ne sait quelles sont leurs intention. Évidement, la population n’est pas au courant et si elle se retrouvait informée, l’échelle de panique globale augmenterait trop, rendant la situation pratiquement ingérable.

Les nations ont 12 tours de 30 minutes pour découvrir les réelles intentions des aliens et gérer les différentes crises qui apparaissent au cours de la partie. Les cinq joueurs se partagent les différents rôles de la nation, c’est à dire le chef d’état, son adjoint, le représentant à l’ONU, le ministre de la défense et le responsable scientifique.

L’équipe de Nono et Nono était complétée par Géronimo Patel, représentant à l’ONU mono-maniaque, ainsi qu’un « fourmidable » duo de responsable scientifique et ministre de la défense. Pour sa part, Nono jouait le président tandis que Nono l’assistait.

Les tours sont divisés en deux segment de 15 minutes. Durant le premier segments, les spécialistes (sciences, militaires, ONU) de chaque nation se retrouvent et tentent plus ou moins conjointement de faire avancer les choses. Le second segment est consacré à la concertation d’équipe, le choix des orientations, la répartition du budget et la prise de décisions.

Le rythme est assez soutenu, et on a pas vraiment le temps de s’ennuyer. Il n’y a pas de pause et les tours s’enchainent, mais heureusement à trois reprises les tours sont allongés de 15 minutes pour permettre aux joueurs de grignoter un petit quelque chose…

Beaucoup de rebondissement et d’amusement durant cette journée. Nono, pour qui il s’agissait de la première situation, a reconnu être surpris du caractère bon-enfant et de la gentillesse des participants.

Pour cette édition, l’évènement était accueilli par Montréal Cowork, un espace de co-working très fonctionnel et élégant au coeur du plateau Mont-Royal.

Une année de visiteurs

Lors de notre mariage nous avions annoncé à l’assistance que nous serions ravis de tous les accueillir chez nous une fois installés.

Si certains se font encore attendre, d’autres ont franchi le pas et ont traversé l’océan pour venir nous voir et visiter le pays, tant qu’à faire.

Le calendrier des visites a Continuer la lecture de Une année de visiteurs

Vroum Vroum

On aura tenu un an, sans voiture. Nono travaille en face de la maison, et Nono prends le métro pour aller travailler. Une voiture est donc inutile dans ces cas là. C’est tant mieux, ça permet de faire des économies. Cependant ne pas avoir de voiture c’est aussi disposer un rayon d’action très faible pour des actes comme faire les courses, sortir au restaurant, aller voir le vétérinaire…

Et puis, Nono voulait reprendre le Continuer la lecture de Vroum Vroum

Le grand déménagement

Une particularité au Québec : les hausses de loyer sont encadrées par la loi. Cela permet de maintenir un coût de la vie raisonnable dans la province, pour cet élément essentiel. A Vancouver ou Toronto par exemple, la spéculation immobilière combinée à une immigration importante a fait grimper les prix de l’immobilier de façon insoutenable (on parle de hausses à deux chiffres..).

Donc les hausses sont encadrées, SAUF lorsque Continuer la lecture de Le grand déménagement

Combien ça coûte, pour venir nous voir ?

Cet article est principalement destiné à ceux de nos amis ou famille que nous serions ravis d’accueillir pour quelques temps.

Tout d’abord, il faut traverser l’océan. A moins que vous n’ayez des tarifs préférentiels sur certaines compagnies aériennes internationales, ou des « miles » à utiliser, comptez Continuer la lecture de Combien ça coûte, pour venir nous voir ?

Il s’appelle Xavier.

Il s’appelle Xavier. Celui qui hier fut la victime de la bêtise profonde, aujourd’hui malheureusement devenue banale. Victime d’un acte lâche et méprisable. C’est de son nom dont je veux me souvenir.

De ceux qui il y a quelques semaines ou plusieurs mois, sont tombés sous les balles ou les bombes de fanatiques, de ceux qui aujourd’hui manquent à leurs proches, ou sont blessés dans leur chairs ou leur âme, je veux me rappeler leur nom.

Je ne veux pas entendre le nom des fous. Je ne veux pas qu’ils soient les « héros » de ces évènements. Je veux les ignorer car ils ne méritent même pas que leur nom soit entendu. Seuls comptent celui des victimes, de ceux qui méritent notre amour, notre bienveillance, notre humanité.

Ils n’auront pas ma haine. Ils n’auront pas ma peur. Ils n’auront pas mon renoncement.

Il s’appelle Xavier, celui qui est tombé hier, victime d’un lâche. C’est aux proches de Xavier, que nous envoyons nos pensées. Il faisait son travail, à Paris, celui de protéger la vie humaine.

Il s’appelait Xavier.

PlayOff

Les Nonos détestent le football. C’est nul, sans intérêt, les supporters sont souvent idiots, les joueurs tombent et simulent sans cesse (les femmes, vous pensiez qu’un homme ne pouvait pas simuler ?). D’une façon générale, les Nonos ne regardent pas le sport à la télévision. Sauf peut être le superbowl, que Nono regardait chaque année en France. Nono regardait aussi un peu le rugby – les Nations, guère plus. Nono, lui, préférait regarder Continuer la lecture de PlayOff

Le paradis des manchots

L’hiver est bien là. Nous avons eut le plaisir de bénéficier des premières neiges début décembre, et pour la première fois de sa vie Nono a vécu son rêve : voir de la neige à Noël.
Continuer la lecture de Le paradis des manchots

Ce qui nous manque un peu, beaucoup…

La fin de l’année approchant, on pense à la famille qui est loin, qui nous manque… Et avec ça viennent d’autres pensées, d’autres manques.

Ah qu’est ce que je ne donnerai pas pour Continuer la lecture de Ce qui nous manque un peu, beaucoup…

Nous ne sommes pas (encore) morts gelés

Non non non, nous ne sommes pas encore morts. Il est vrai nos articles se font plus rares ces temps-ci mais c’est aussi parce que les voyages sont finis et la petite vie prend son cours mais pas encore de routine.

Si Nono avait trouvé un emploi sans souci, Nono à fini par en trouver un, et à deux pas du logis. Nono travail depuis la mi-septembre chez Sears. Mais qu’est-ce que c’est ça Sears ? Sears est ce que l’on appelle en Amérique un « department store ». En gros c’est ce qu’on peut trouver en France avec Le Printemps ou les Galleries La Fayette. A la différence est Sears est plus orienté grand public, avec moins de marques « haut de gamme ».

sears-logo

Nono y a trouvé un poste comme préposé à la commercialisation. Mais qu’est-ce que c’est ça, préposé à la commercialisation ? En gros c’est la mise en rayon. Récupérer la marchandise déchargée et la placer en magasin. Organiser tout ça, gérer le placement en stock et aussi s’occuper des affichages des diverses promotions.

Car des promotions il y en a ici ! Si en France les périodes de soldes sont réglementées, au Canada et on le suppose aux USA aussi, il n’en est rien. Les 40-50-60% voir plus sont monnaie courante. Et si on ajoute à ça l’escompte employé dont dispose Nono, les tentations d’achats sont grandes.

C’est ainsi que les Nonos ont pu continuer à équiper leur appartement. Un aspirateur par-ci, un batteur électrique par-là, le tout en étoffant leur garde-robe. Car souvenez-vous, ils ne sont arrivés au pays qu’avec deux valises chacun.

Étoffer leur garde robe pour le plaisir, mais aussi par nécessité. Car comme on dit ici « l’hiver s’en vient ». Pour le moment les Nonos n’ont vécu qu’un court épisode neigeux de trois jours. Même si cette première neige dépassait déjà ce que les Nonos pouvaient avoir chez eux en Bretagne, leurs collègues les ont prévenus que ce n’était rien en comparaison de ce qui viendrait par la suite.

Cette première neige a fini par fondre complètement et les températures oscillent depuis entre -2 et 5°c, ce qui est tout à fait supportable. Désormais équipés de la tête aux pieds, les Nonos sont impatients de voir la suite !

"L'hiver s'en vient"
« L’hiver s’en vient »

GO HABS GO !

Pour bien s’intégrer dans un nouveau pays, quoi de mieux que de s’imprégner de la culture de celui-ci. Et s’il est une chose bien ancrée dans la culture canadienne, c’est bien le hockey !

Lors de nos deux semaines de voyage en 2014, nous avions vu fleurir des centaines de drapeaux, chandails et autres casquettes dans les rue. Tous portaient le même symbole, un C blanc et rouge dans lequel se trouve un H blanc. Le tout sur un fond tricolore (CHC pour Continuer la lecture de GO HABS GO !

Québec et les chutes Montmorency

Deuxième et dernière fin de semaine avec les parents de Nono. Nous allons tous les quatre vers Québec pour une visite rapide. Le début de route est difficile car sur Décarie en direction de la rive Sud, un accident se produit quelques minutes avant Continuer la lecture de Québec et les chutes Montmorency

Visites dans Montréal

Lors de leur grosse semaine de présence auprès de Nono et Nono, les parents de Nono sont allés se promener un peu dans Montréal. Ils nous font ainsi profiter de quelques clichés pris dans cette ville qui commence à se recouvrir des couleurs de l’automne…

 

Gatineau, Ottawa, et le Parc Oméga

Les parents de Nono sont arrivés jeudi soir, amenant avec eux celle qui était éloignée des Nonos depuis trop longtemps déjà. Heureusement, les parents de Nono ne sont pas venus ici avec cet unique objectif (car sinon ils seraient déjà repartis), et vont donc Continuer la lecture de Gatineau, Ottawa, et le Parc Oméga

Elle arrive !

Le passeport de Madame

Les parents de Nono arrivent très bientôt. Mais ils ne viennent pas seul ! Dans leurs bagages… Ou plutôt Continuer la lecture de Elle arrive !

Prenez un ticket

La lecture de l’article précédent vous l’aura appris : la chambre d’amis est prête !

Les réservations sont donc ouvertes, prenez un ticket et faite la queue… Non, attendez en ligne plutôt. Si vous dites au Québec que vous faites la queue les gens vous regarderont bizarrement.

En tenant compte du nombre de « On viendra vous voir au Canada ! » que l’on a entendu lors de notre mariage, nous attendons pas moins de 80 visiteurs… Donc organisez-vous bien et mettez-vous d’accord sur les dates !

Planifier votre visite

Sachez tout de même qu’une bonne partie du mois de Février est déjà réservée par « Le Merveilleux Filleul » de Nono (et accessoirement ses parents).

Le paiement d’une taxe sur l’hébergement vous sera tout de même demandé. Ne vous inquiétez pas, il ne vous en coûtera qu’une boîte de Pâté Hénaff pour Nono et un paquet (ou deux) de Choco BN pour Nono. 🙂

Quand tu fais (re)fondre ta kreditkort

Les parents de Nono viennent nous rendre visite très prochainement ! Comme nous n’allions pas les laisser dormir par terre (bien que l’idée nous ai traversé l’esprit), nous avons fait une deuxième virée au temple suédois de l’ameublement.

La chambre d’amis que nous avions laissé vide jusque-là, à l’exception d’une table à repasser, se voit maintenant pourvue d’un lit. Mais là, un détail nous interpelle : il ne serait pas ridiculement petit, ce lit ?

Nous avons acheté pour cette chambre un lit Queen (152cm x 203cm) déjà plus grand que la norme Française de 137cm sur 190cm. Mais comme nous dormons depuis presque trois mois maintenant dans un lit King (193cm x 203cm) , ce lit nous paraît tout rikiki. Si bien qu’aujourd’hui nous nous demandons : « Mais comment font les Français ? ».

Cette visite chez Ikéa a aussi été l’occasion de continuer de meubler le reste de l’appartement. Un bureau et son fauteuil dans le salon, des tabourets pour le comptoir de la cuisine, une lampe pour la déco (et aussi un peu pour la lumière), un peu de linge de toilette et un rideau de douche pour la baignoire jusque là inutilisée.

Mais le plus important pour Nono à été l’achat de stores ! L’appartement n’étant pas pourvu de volets ou rideaux, le soleil pointe son nez sur celui de Nono tous les matins peu avant six heures ! Et six heures, c’est tôt ! Nono estime qu’on dort bien mieux dans l’obscurité totale.

Nono de son côté n’est pas dérangé, il n’aime pas dormir dans le noir et préfère se faire réveiller par le soleil. Nono soupçonne Nono de cacher ainsi sa peur du noir…

Les Nonos essaieront de trouver un compromis entre soleil et stores.

camionette

Ces achats, en plus de la location du fourgon pour le transport, ont permis au compte en banque de maigrir une fois de plus. C’est dans ces moments là que l’on apprécie le système de salaire Canadien : être payé aux deux semaines.