On peut faire confiance aux norvégiens…

La marque Napapijri gagne en visibilité depuis quelques années, sur le marché français notamment. La marque arbore sur la quasi totalité de ses fringues le drapeau norvégien, pays qui semble aussi froid qu’un contrôleur de gestion.

Du coup, j’ai acheté une veste bien chaude de cette marque imprononçable pour affronter l’hiver canadien. Je passerais pour un norvégien mais c’est pas grave.

Le hic, c’est que je parle pas un mot de norvégien. Si je croise un compatriote du Royaume de Norvège, il va falloir que je donne le change. Renseignement pris, il s’avère que c’est pas du norvégien mais du finnois ce mot. Ça voudrait dire « Cercle polaire Arctique ». Tu sens que le produit il est designed pour être chaud là…

Mais … ils parlent finnois en Norvégie maintenant ? Ah bah merde, déjà le terme il est apparemment mal orthographié, et en plus c’est même pas dans la langue du pays revendiqué. Compréhensible puisque la marque en question est en fait italienne. Ça serait un coup du service « commerce » que ça me surprendrais pas…

Bon c’est pas dramatique, la marque a en réalité une genèse qui explique l’esbroufe, et elle fait des produits qui semblent de qualité. Hors de prix, mais de qualité : ma veste coûte 500€. Heureusement que je la touche à 150…

On peut aussi faire confiance aux italiens ?

3 réflexions au sujet de « On peut faire confiance aux norvégiens… »

  1. Je suis allé plusieurs fois en Norvègie, mon nono, tu le sais, et je t’assure qu’il ne fait pas si froid, surtout à oslo. Peut etre à Tromsö, mais là, franchement, même les norvégiens n’y vont pas.

  2. Effectivement, il y fait surtout nuit. Le Gulf Stream et la mer leur assure un bon climat surtout près des côtes. Mais il faut bien faire un peu de démagogie pour attirer le lecteur…
    De toute façon, c’est italien ce machin là …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *