Enfin cool ! – Samedi 18 juin

Après notre marathon d’hier, nous nous retrouvons à 9h dans la salle à manger avec Clara qui nous propose 3 petits déjeuners. Celui de Virgule : fèves au lard, crêpes, sirop d’érable, fruits, jus d’orange, thé. Ca cale.

A 11H, nous sommes prêts. Nous ouvrons la voiture et un nuage de moustiques en sort. Heureusement qu’ils n’avaient pas les clés, ils seraient partis avec, les salopards !! Ah oui, un petit détail : quand on ferme sa voiture, au Canada… elle klaxonne un p’tit coup ! Ca doit être sympa d’habiter au coté d’un parking de supermarché.

Nous allons vers le syndicat d’initiative. Nous sommes reçus avec un grand sourire, nous papotons et apprenons que notre guide va aller passer se vacances à Quiberon début juillet !! Une question nous fera rire « il y a du monde à Quiberon à cette période ? ». Munis de notre carte, nous avons prévu d’aller voir :

  1. la plus belle vue sur le Saguenay, à Petit Saguenay
  2. la plage et potentiellement des belugas, à St Etienne
  3. un village de vieux chalets, à Petit Saguenay
  4. le plus vieux pont couvert du Canada, à l’Anse Saint Jean

Virgule et Nono sont devant et aux commandes. Après avoir  loupé un embranchement qui nous fera faire 20km dans le mauvais sens, ils ont droit aux lazzis de Nono et Virgulette, derrière.  S’ensuit une joute de mauvaise foi, sur les expériences sur les moustiques, les demis-tours, les retours dans le temps et les « Virgulette, comment tu fais pour le supporter  depuis si longtemps ? » et les « passe moi un lapin. Oh, mais c’est un chameau !!!! »

Pour les balades : 1 et 4, c’est vrai et c’est beau. Pour 2, on a vu la plage, les moustiques, et des « beaux bouts’d’bois », mais point de belugas.

DSCF3808-1024x768

On a développé une technique de protection pour Virgulette, dont les piqures tournent au bubon :

Pieds protégés !
Ainsi protégés, les pieds de Virgulette ne craignent pas les maringouins !

Pour le 3, on les a jamais trouvés.

Journée calme, au rythme nonchalant, où nous profitons des paysages. Nous voyons un groupe de 4 motards équipés de pied en cap (cuir, gants, casques). Probablement des touristes. Tous les autres (et il y en a des dizaines) sont en mode tee-shirt.

La route est défoncée par endroit et nous avons droit à quelques échanges  soutenus entre Nono, qui conduit et Nono, qui commente à l’arrière. Ceux-ci se terminent dans les rires quand l’un d’eux conclut « mais bien sur, tu as raison, mon chéri » (private joke). Nous découvrons des panneaux . Le « si tu jettes une canette, tu reçois 100 $ et un coup de marteau » :

 

 

A 17h, de retour au gite, nous avons le temps de mettre à jour le blog et de flemmer. C’est bon ! Après avoir diner, nous terminons la soirée en filant au port de Petit Saguenay pour voir le coucher de soleil, et Clara nous montre au retour la maison où elle est née, que son père a construite. Famille de 9 enfants ! Une tisane (il y en a une qui s’appelle « au secours de Maman ») et quelques papotages plus tard, tout le monde est au lit.

Demain, on se rapproche des baleines.

Une réflexion sur « Enfin cool ! – Samedi 18 juin »

  1. Dommage qu’il n’y avait point de Bélugas, Nono aurait pu essayer d’en piloter un !
    Et ici en Ukraine il n’y a pas de moustiques …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *