Gatineau, Ottawa, et le Parc Oméga

Les parents de Nono sont arrivés jeudi soir, amenant avec eux celle qui était éloignée des Nonos depuis trop longtemps déjà. Heureusement, les parents de Nono ne sont pas venus ici avec cet unique objectif (car sinon ils seraient déjà repartis), et vont donc visiter un certain nombre de choses au Canada.

A peine arrivés, Nono et ses parents se sont rendus vendredi soir à Ottawa, avec l’intention de visiter la – petite – capitale du Canada. La route ne fut « pas bien longue » et l’hôtel somme toute correct.

Parlement Ottawa

Le samedi, ils ont visité comme prévu le parlement, où siègent les députés et sénateurs, et ont pu également passer quelques temps dans la magnifique bibliothèque du parlement. C’est incontestablement le point fort de la visite. La visite étant guidée et gratuite, il faut obtenir une place en se présentant au bureau touristique situé en face du parlement, de l’autre coté de la rue Wellington.

La bibliothèque est magnifique, et mérite à elle seule la visite.
La bibliothèque est magnifique, et mérite à elle seule la visite.

Visite ensuite du Marché By (Byward Market) au cœur de la ville, repas sur place, puis direction le Parc de la Gatineau situé de l’autre coté de la rivière des Outaouais, et donc au Québec, d’où l’on peut observer les plaines Ontariennes à de nombreux endroits. Retour rapide à l’hôtel car les parents de Nonos étaient éreintés.

Le lendemain, au petit déjeuner, le papa de Nono commande sans le savoir sa première poutine. Seulement le troisième matin au Québec, et hop, déjeuner à la poutine : pommes de terres en gros dés frites, fromage type brie-cheddar, saucisses émincées, le tout arrosé d’une sauce hollandaise.

Après ce copieux déjeuner, en route pour le parc Oméga, que les deux Nonos finissent par bien connaître. Les parents sont comme des gosses enfants à observer les différents animaux du parc. Les carottes, achetées à l’extérieur du parc avant d’arriver, partent dans des scrounch-scrounch bruyants.

Retour vers Montréal après 6 heures de visites. A l’appartement, Nono, obligé de rester ici car au travail, et le petit chat, les accueillent.

Une réflexion au sujet de « Gatineau, Ottawa, et le Parc Oméga »

  1. Les « scrounchs-scrounchs » bruyants ne proviennent ni des parents, ni des ours noirs, ni des loups gris ou loups blancs, mais d’immenses bêtes (des filles) gourmandes qui bâvent partout sur les vitres de la voiture, et essayent d’y pénétrer. Leurs frères, pères et fils, (garçons) goûteraient bien, mais c’est la saison du rut, il est interdit de les nourrir car ils sont susceptibles d’attaquer (!), donc dangereux. Ah les garçons !! des bêtas ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *