Ce qui nous manque un peu, beaucoup…

La fin de l’année approchant, on pense à la famille qui est loin, qui nous manque… Et avec ça viennent d’autres pensées, d’autres manques.

Ah qu’est ce que je ne donnerai pas pour

 

Mais rassurez-vous, ces manques sont comblés par divers burgers, cookies et lemonades. Quand à la famille, chacun de leur appel téléphonique nous réchauffe le cœur.

Le mal du pays ne nous atteindra pas, on s’amuse bien trop sous la neige.

2 réflexions au sujet de « Ce qui nous manque un peu, beaucoup… »

  1. J’arrive!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Avec des fromages du sent bon et du cochon!
    J’attéris le 12 mai à Montréal avec mon chéri pour un salon hyper compliqué.
    Vite on se voit 🙂
    Trop bien!
    Mariane DZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *