Il s’appelle Xavier.

Il s’appelle Xavier. Celui qui hier fut la victime de la bêtise profonde, aujourd’hui malheureusement devenue banale. Victime d’un acte lâche et méprisable. C’est de son nom dont je veux me souvenir.

De ceux qui il y a quelques semaines ou plusieurs mois, sont tombés sous les balles ou les bombes de fanatiques, de ceux qui aujourd’hui manquent à leurs proches, ou sont blessés dans leur chairs ou leur âme, je veux me rappeler leur nom.

Je ne veux pas entendre le nom des fous. Je ne veux pas qu’ils soient les « héros » de ces évènements. Je veux les ignorer car ils ne méritent même pas que leur nom soit entendu. Seuls comptent celui des victimes, de ceux qui méritent notre amour, notre bienveillance, notre humanité.

Ils n’auront pas ma haine. Ils n’auront pas ma peur. Ils n’auront pas mon renoncement.

Il s’appelle Xavier, celui qui est tombé hier, victime d’un lâche. C’est aux proches de Xavier, que nous envoyons nos pensées. Il faisait son travail, à Paris, celui de protéger la vie humaine.

Il s’appelait Xavier.

Hop Tour des Jeunes Pilotes

« Les Deux Nonos » soutiennent Clément dans son aventure pour le « Hop Tour des Jeunes Pilotes ».

Il s’agit d’une compétition de pilotage pour les jeunes pilotes privés, se déroulant cet été sur un parcours traversant la France. Clément a été sélectionné et représentera la Bretagne dans cette compétition, avec l’avion F-HBZH. Certains de nos lecteurs ont déjà volé à bord de cet avion en compagnie de Nono…

Pour financer ce projet, Clément a fait appel aux contributions de ses proches et amis, au travers d’un financement participatif. Bien que son objectif soit atteint, il vous est toujours possible de l’aider par l’intermédiaire du projet kisskissbankbank. Même de faibles contributions aident à l’aventure.

C’est avec plaisir que nous suivrons ses évolutions dans cette manifestation, et nous lui souhaitons de bons vols !

Retrouvez en ligne :

 

 

Il s’agit bien de notre cause commune

Il est humain de ne s’inquiéter que de ce qui nous touche directement. On se sent, selon nos affinités, plus ou moins affecté par ce qui se passe dans le monde. C’est normal, on cherche à protéger ses proches, les siens, ceux qui nous ressemblent. Certains sont donc plus affectés que d’autres par les drames du 7 janvier 2015, du 13 novembre 2015, les enlèvements du 14 avril 2014, ou les évènements d’Orlando.

Que vous vous sentiez concernés ou non pour l’ensemble des évènements récents, sachez bien qu’il s’agit là, encore une fois, d’attaques dirigées clairement contre notre façon de vivre, de penser, d’exister. Lorsqu’on s’attaque à des caricaturistes, on s’attaque bien à la liberté d’expression. Dire que tout de même, ils l’avaient un peu cherché, c’est légitimer ces gens. C’est dire aussi que ceux qui sont mort au Bataclan, au Burger King, ou ailleurs aux terrasses de Paris, avaient tord de se trouver là, à écouter de la musique, manger, regarder un match, boire un coup.

C’est bien des Gays qui ont été visés Dimanche dans la nuit. Et au travers d’eux, encore, notre façon de vivre, de penser, d’exister. Ce n’est pas plus « légitime » de s’attaquer à des jeunes filles africaines, des caricaturistes, des gays, des enfants. C’est notre cause à tous, qui que nous soyons, de lutter contre cela.

Ceux qui croient que c’est ainsi qu’ils imposeront leur vision du monde se trompent. Demain, nous continuerons à vivre comme nous l’entendons. Jamais nous nous plierons à leur vision du monde. Jamais nous ne changerons ce que nous sommes. Restons debout, ne changeons rien. Surtout pas. Si nous le faisions, nous les encouragerions.

Nous sommes l’humanité, et leur résister, c’est notre cause commune.

Un beau geste de nos invités

Comme nous le disions précédemment, nous nous sommes mariés le 7 mai dernier.

Au cours de la soirée, nous avons proposé à nos invités de faire un don à l’association « Le Refuge« . Celle ci accueille des jeunes rejetés de chez eux en raison de leur homosexualité, et leur permet de se construire en les hébergeant et en les accompagnant dans le démarrage de leur vie.

Notre appel a permis de récolter 300€ de dons, sans compter ceux que nos invités pourront faire directement sur le site du refuge.

Nous sommes content pour cette association et remercions chaleureusement nos invités !

Hommage à des oiseaux à cordes

Décidément, 2016 commence difficilement. Ces oiseaux là savaient s’accrocher comme personne aux cordes qui passaient sous leurs pattes.

La country californienne était incarnée par cette bande de piaf. Glenn Frey en était l’inspirateur incontestable.