GO HABS GO !

Pour bien s’intégrer dans un nouveau pays, quoi de mieux que de s’imprégner de la culture de celui-ci. Et s’il est une chose bien ancrée dans la culture canadienne, c’est bien le hockey !

Lors de nos deux semaines de voyage en 2014, nous avions vu fleurir des centaines de drapeaux, chandails et autres casquettes dans les rue. Tous portaient le même symbole, un C blanc et rouge dans lequel se trouve un H blanc. Le tout sur un fond tricolore (CHC pour Continuer la lecture de GO HABS GO !

Québec et les chutes Montmorency

Deuxième et dernière fin de semaine avec les parents de Nono. Nous allons tous les quatre vers Québec pour une visite rapide. Le début de route est difficile car sur Décarie en direction de la rive Sud, un accident se produit quelques minutes avant Continuer la lecture de Québec et les chutes Montmorency

Visites dans Montréal

Lors de leur grosse semaine de présence auprès de Nono et Nono, les parents de Nono sont allés se promener un peu dans Montréal. Ils nous font ainsi profiter de quelques clichés pris dans cette ville qui commence à se recouvrir des couleurs de l’automne…

 

Gatineau, Ottawa, et le Parc Oméga

Les parents de Nono sont arrivés jeudi soir, amenant avec eux celle qui était éloignée des Nonos depuis trop longtemps déjà. Heureusement, les parents de Nono ne sont pas venus ici avec cet unique objectif (car sinon ils seraient déjà repartis), et vont donc Continuer la lecture de Gatineau, Ottawa, et le Parc Oméga

On s’est fait voler…

4575707721_98dc3f37cc

Pardonnez-nous, mais ce billet ne sera pas accompagné de photos ou de vidéos que nous avons faites (enfin si, une seule). La lecture de celui-ci vous permettra sans doute de comprendre pourquoi.

Même si nous tentons de faire bonne figure, nous restons un peu des touristes à Montréal. Lorsque nous allons visiter telle ou telle place, nous le faisons souvent entourés des nombreux visiteurs éphémères de la ville, et nous nous retrouvons donc dans des lieux où sévissent les pires Continuer la lecture de On s’est fait voler…

Le Château Ramezay

Situé au coeur de Montréal, le mal-nommé Château Ramezay est en fait une grande demeure de pierres de taille disposant d’une tour ronde, laquelle confère à la bâtisse son esprit « chateau ».

Pour la saison estivale, des animations sont proposées. Nous sommes allé voir, vers 16h, la démonstration militaire. Un groupe de 4 soldats, un tambour, et un officier, réalisent deux tirs pour la plus grande joie des visiteurs et badauds de passage.

Et nous avons fait, pour l’occasion, une petite vidéo qui plaira sans aucun doutes à l’un de nos lecteurs, passionné de ce genre de choses, lequel se reconnaitra.

Souvenirs du Biodôme

Le Biodôme de Montréal est un musée vivant situé dans l’ancien Vélodrome de Montréal qui avait été construit pour les Jeux Olympiques d’été de Montréal, en 1976.

Promenade dans Montréal

Montréal – Le 5 juillet 2016

Le Biodôme, construit dans l’enceinte de la piste cycliste pour les J0 Montréal nous attend. Au sous-sol, dans le parking, une borne vélo dont on pourrait d’inspirer en France.

DSCF4669

Nous entrons. Du krill !!! du krill partout !! Encore plus que sur le bateau  « aux baleines qui n’existent pas« . Mais la visite est intéressante, avec les 6 environnements reconstitués.

et une exposition sur les crottes en prime !

DSCF4677 DSCF4756

Nous terminons la journée avec une visite du Vieux Montréal (plutôt touristique, sur la rue Saint Paul) et un repas moyen sur le port, avec un accueil moyen aussi. Virgule propose alors de prendre une glace au « Bilboquet », 716 rue Saint Jean. C’est tout près !! on va donc y aller à pied. Poussage du fauteuil à trois dans les côtes, et photos des vieux immeubles et batiments.

Quand on y arrive, au 716, c’est pour constater que le Bilboquet est bien rue Saint Jean, mais … à Québec. Virgule a sauté des pages du guide !! On se rabat sur Ripples et Virgule prend une glace ENOÔÔORME. C’est le moment d’aller voir Montréal de nuit au belvédère recommandé par Jean, en passant devant les cabarets dont les danseuses ont des formes … avantageuses ?? pas sûr !!

DSCF4788

C’est beau, Montréal, la nuit

DSCF4802

 

 

 

Montreal – 4 Juillet 2016

Déjà 19 jours que nous sommes sur la route !! Nous repassons à Trois Rivières où le restaurant « le Sacristain » est toujours aussi bon. Les panneaux sur la mort Continuer la lecture de Montreal – 4 Juillet 2016

Des nanos pour les nonos

Dans notre visite du musée des civilisations, une salle était consacrée aux nonos  Continuer la lecture de Des nanos pour les nonos

Le musée des civilisations

Ce superbe musée à Québec nous accueille pour la matinée. Nous y visitons la salle des premières nations (pas de photos autorisées, hélas), mais restons en arrêt devant le savoir faire des Inuit, des Indiens et le haut niveau de civilisation des ces peuples. Un vêtement étanche type parka, fait avec un intestin de baleine, par exemple.

Mais aussi, on y découvre l’histoire sans tabous ni parti pris de l’occidentalisation progressive de ces nation. L’influence et  la pression de l’industrie du bois et des mines sur leurs territoires.

Un état des lieux de la population, de sa démographie, et dressé, tandis que la question de l’identité, de sa reconnaissance et définition par la loi, est abordée. Il semble que celle-ci, aujourd’hui, considère les origines et non la vie réelle pour établir l’appartenance à une nation autochtone.

Les tensions enfin sont évoquées, entre membres des nations autochtones métis, parfois ignorants des coutumes et de la langue, et d’autres plus traditionnels, les rejetants car « trop blanc ».

On ressent une certaine tristesse, devant l’impuissance de ces peuples face à cinq siècles d’implantation  occidentale, à survivre et cohabiter humainement. On suppose que leur tradition d’hospitalité à peut être sauvé leur existence, au début, car l’implantation s’est faite de façon pacifique. Plus au Sud, les peuples autochtones ont largement été massacrés par les jeunes américains. Mais maintenant, cette hospitalité et ce partage les oblige peut-être à mourrir, à petit feu.

Une autre salle sur les nanos technologies nous attire.

Nous continuons avec une exposition sur les chats et chiens. on y apprend peu de choses, car expo destinées plutôt aux enfants, mais dans la dernière salle, une animation nous apprend le cri du chien et du chat dans de nombreux pays, puis nous cherchons le chien de Charlie … en vain.

Nous partons à la recherche de clés dans diverses salles, dont une dans le noir le plus complet, où des caméras infra-rouges nous filment (pour divertir deux qui sont dehors)

DSC_0411 DSC_0412

Enfin, une grande salle, nommé « X25 Révoltes », montre 25 films documentaires sur des lieux de révolte à travers le monde. Tien-An-Men, Brésil, Québec, …. et Millau

Salut , José !Intéressant et didactique

Nous finissons par un repas à la cafétéria, en regardant les bateaux sur le fleuve, et les camions

DSCF4613

 

 

Le musée de la patate

Croyez-le ou non, mais le Nouveau Brunswick est l’heureux propriétaire du Musée de la Pomme-de-Terre, institution ô combien essentielle à l’attrait touristique de cette province.

Il nous était donc impensable de louper une attraction pareille et de ne pas vous en faire profiter.

Le musée de la pomme-de-terre, ou Potato World, est situé à Florenceville-Bristol, NB. Il se trouve que cette ville arbore fièrement le titre de Continuer la lecture de Le musée de la patate

Nouvelle Ecosse + brouillard = Ecosse + Breton = encore plus de pluie – Jeudi 30 juin

Ce matin, c’est pire qu’hier. Il pleut comme vache qui pisse. On décide d’aller quand même visiter la forteresse de Louisbourg, car le Cabot Trail, (ROUTE PANORAMIQUE) par un temps pareil, autant oublier.

On a 4 heures de route aller-retour. Au moment de partir, on voit Continuer la lecture de Nouvelle Ecosse + brouillard = Ecosse + Breton = encore plus de pluie – Jeudi 30 juin

Iles de la madeleine – lundi 27 juin

Ce matin, le ciel est couvert.

Nous allons visiter le centrale thermique gérée par Hydro Québec. On est accueilli par Chloé et vous savez quoi ? On est 4 ! C’est bien pour la visite.

Pas de photos autorisées, mais un diaporama qui nous apprend plein de choses. Que 50% de la population des iles profitent d’une programme où Hydro Québec finance la pose de chaudières individuelles au fuel pour minimiser la consommation d’électricité sur l’ile et donc éviter la nécessité d’augmenter la puissance de la centrale, que le kw coute 6 à 7 centimes de dollar partout au Québec, que 99% Continuer la lecture de Iles de la madeleine – lundi 27 juin

Iles de la Madeleine – dimanche 26 Juin

Le soleil se lève tôt ici. A quatre heures il nous réveille une première fois, puis nous tire du lit. Il est 9 heures et nous déjeunons tous les 4.

Petit déjeuner avec du vrai chocolat, des gaufres, des fruits. Tout bien.

On part vers 10h30 pour le nord de l’ile. Il est à environ 100km, mine de rien. Mais ce qui est le plus étonnant, c’est Continuer la lecture de Iles de la Madeleine – dimanche 26 Juin

Jacques a dit

En quittant Bertrand (la ville, pas le gars), nous avons fait un crochet par le Village Historique Acadien.

Ce village reconstitué au Nouveau Brunswick regroupe des maisons « anciennes » du 19ème et du début du 20ème siècle, lesquelles ont été le plus souvent démontées et remontées intégralement au sein du village.

On y trouve les maisons de différents corps de métiers, du fermier à l’artisan, le ferblantier, la forge, les tisserands, l’école, l’église, la fabrique de barriques, l’hotel… Des « interprètes » en costume d’époque sont en journée dans le village, et vaquent à leurs occupations : les femmes s’occupent des logis qui sont ouverts aux visiteurs, et leur expliquent l’histoire de la famille, de la maison. Ils reprennent le nom et les activités des propriétaires originaux de la maison. Les hommes sont eux aux champs, ou dans leurs ateliers, et eux aussi expliquent aux visiteurs leur métiers et leurs techniques.

C’est plutôt bien fait, on y apprends des choses. Les interprètes jouent le jeu sans excès, fournissent de bonnes explications et savent répondre à toutes sorte de questions. Nous n’avons pu y passer que trois petites heures, car il nous fallait prendre la route, mais il est certain que l’on pourrait y passer une journée entière. On regrette que « La table des ancêtres », restaurant proposant des mets traditionnels acadiens, n’eut pas été ouverte, car seuls étaient disponibles des sandwichs dans les deux autres lieux de restauration. La saison n’est peut-être pas tout à fait démarrée…

Allo, rignal, bobo, allo, rignal, bobo ! – Mercredi 22 juin

Ce mercredi, nous partons à la conquête du parc de la Gaspésie, avec la ferme intention de voir des orignaux. Après un bon petit déjeuner et des échanges fournis avec Véronique, notre hôtesse, sur la vie en Gaspésie, nous allons faire des courses pique-nique à Métro.

DSC_0333
Après 30 mn, nous sommes à l’accueil du parc, nous nous acquittons des 34 $ de permis et nous dirigeons vers le lac Cascapédia, puis le Lac Paul avec sa tour de guet pour voir les orignaux. 25 km de pistes de cailloux et terre plus tard, à 40km/h maximum, le chauffeur est bien fatigué. Nous atteignons la tour. La voiture porte des traces du trajet.
Pique nique sur les bords de l’eau, en attendant les orignaux … qui ne viennent pas du tout. Allo, rignaux ?

DSCF4057
On repart ( soit donc 25 km dans l’autre sens) et ouf, enfin une vraie route. Nous nous arrêtons à Grande Fosse, pour voir des castors. Mais pas de castors.
Alors, il est déjà 16h, on va vers le Mont Ernest-Laforce, haut lieu de l’orignal. 7 km de pistes bien poussiéreuse. Virgulette nous attend au parking avec la voiture, car le trajet fait 4,7 Km avec 155 m de dénivelé. Simple avec deux pieds, plus difficile avec un fauteuil. Nous lui laissons donc un talkie walkie pour qu’elle puisse communiquer avec nous durant notre ballade. Les Nonos et Virgule s’engagent sur le chemin avec appareil photo, caméras et de l’eau. Arrivés tout en haut, vue superbe sur le parc. Une recherche aux jumelles permet de voir là-bas, très, très loin, deux orignaux qui broutent. Après 15 mn d’essai de photos avec le zoom maximum, on décide de poursuivre le chemin, car il fait une boucle. Les deux autres personnes avec nous au belvédère rebroussent chemin. Nous continuons la boucle et après à peine 50m : un orignal à 200m, dans les arbres ! Photos et film.

DSCF4121

Heureux, nous redescendons en parlant de Camille, une amie des nonos et… une orignale et son petit débouchent du sentier devant nos yeux. Ils sont à 3 ou 4 mètres. Silence total, re-photos et film. Moment étonnant. Allo, rignal, bobo, Allo, rignal, comment qu’t’es fait, t’es pas beau ! c’est vrai que c’est moche, mais c’est impressionnant de taille.

Nous avançons et tout à coup, là, dans la montagne en face !!! une tache blanche : surement un beluga des forêts !

DSCF4070

Nous repartons en calculant les probabilités de tomber sur un orignal et c’est au moment où je dis « mais il peut y en avoir un derrière les arbres là-bas, on ne le verrait pas » que nous tombons sur un troisième orignal, couché dans l’herbe à 3m sur sentier. Re-re-photos. Nono dit à Nono « mets toi devant le beluga … euh… l’orignal pour la photo ».

DSCF4178

On a traîné, Virgulette nous attend, on rentre. Et Virgulette nous apprend au talkie qu’il y en a un sur le parking, d’orignal. Tant mieux pour elle, elle aura pu en voir. Nous repartons vers Saint Anne des Monts (encore un orignal sur le bord de la route) arrivons juste pour un beau coucher de soleil, un bon repas chez Bass et à 11h heure, dodo pour tout le monde. Belle journée, presque sans moustiques en plus.. Après la privation de baleines, la famine de belugas, l’indigestion d’orignaux !

Demain, on commence le voyage vers les iles de la Madeleine. C’est dans 3 jours.